MENU

Le hockey pour vaincre le cancer : Un combat qui touche Ruggiero de près

QMJHL

 

C’est une nouvelle déchirante que personne ne veut entendre. En novembre dernier, Luciano Ruggiero a appris que son père, son plus grand supporter, avait reçu un diagnostic de cancer du pancréas de stade 4.

À l’époque, on lui donnait un mois à vivre. Mais un an plus tard, Ruggiero et son père se portent bien, chacun à leur manière.

Le gardien de but de 16 ans est au cœur de sa saison recrue avec les Saguenéens de Chicoutimi, lui qui a été repêché 19e au total lors de la Séance de sélection 2022 de la LHJMQ. Pendant ce temps, son père vit pleinement sa vie tout en recevant des traitements sous forme d’injections. Depuis son diagnostic, le cancer s’est stabilisé et son état s’améliore.

« Je canalise tout pour lui », a déclaré Ruggiero. « Il est ma source de motivation et je veux prouver à tout le monde, surtout à lui, que si je peux me montrer à la hauteur, il peut le faire aussi. J’essaie simplement d’apporter cette énergie dans mon jeu, et dans ma vie quotidienne. »

Quelques semaines seulement après le diagnostic du cancer, Ruggiero a participé aux championnats provinciaux avec le Rousseau Royal de Laval-Montréal, sa formation M17AAA dans la LHEQ. Toute l’équipe avait en tête qu’elle allait se battre pour le papa de Ruggiero et tout gagner pour lui. Et c’est exactement ce qu’ils ont fait.

Ils ont travaillé dur, ont réussi à causer de nombreuses surprises et ont vécu un moment inoubliable ; lorsque le père de Ruggiero est embarqué sur la glace pour célébrer avec l’équipe lors de la remise du trophée.

Image2

Ruggiero a appris à patiner pour la première fois à l’âge de quatre ans, parce que son père voulait qu’il essaie des sports pour s’assurer qu’il faisait suffisamment d’activité physique à un jeune âge. Comme il avait apprécié son expérience, la prochaine étape était de s’inscrire au hockey. Il a commencé comme patineur, mais il n’aimait pas ça et ne s’appliquait pas vraiment.

Il s’est alors converti en gardien de but grâce aux encouragements de son père, même si, au départ, il ne voulait rien savoir de porter tout l’équipement supplémentaire associé à la position. Le reste, comme on dit, appartient à l’histoire.

Ruggiero a toujours reçu beaucoup de soutien de son père tout au long de son parcours de hockey. Mais dernièrement, les rôles se sont inversés et c’est lui qui utilise désormais son fils comme source d’inspiration dans sa courageuse lutte contre le cancer.

« Me voir réussir et me voir accomplir de grandes choses est sa plus grande fierté et sa plus grande joie. C’est ce qu’il me dit », explique Ruggiero. « Évidemment, tout cela l’aide. Les gens disent que les miracles n’arrivent jamais, mais en bout de ligne, ils se produisent. Au début, le médecin disait qu’il lui restait peut-être un mois à vivre et maintenant il a clairement dépassé cela. »

Alors que le combat de son père se poursuit, Ruggiero est déterminé à continuer de se battre pour trouver un remède à cette terrible maladie qui touche tant de familles comme la sienne. Militer pour un traitement en partageant son histoire n’est pas seulement important, mais depuis un an, c’est aussi incroyablement motivant pour le jeune gardien de but.Image

Crédit photo couverture : André Emond

plus de nouvelles
Une mauvaise deuxième période qui coûte cher
Il y a 2 heures
Les Sags s’écroulent en troisième
Il y a 3 jours
Soirée haute en émotions au Centre Georges-Vézina
Il y a 5 jours
Le premier trio des Sags s’occupe du Drakkar
Il y a 6 jours
Campagne "Un hiver actif avec les Sags"
Il y a 1 semaine
Les Sags complètent la remontée
Il y a 1 semaine